Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PSE chez Nexity leader de l’immobilier français

Annoncé le 28 février, ce plan social est symptomatique d’un secteur de l’immobilier qui entre dans une crise profonde . Les difficultés de la filière commencent à impacter de nombreux groupes de construction.
Partager

Après Vinci immobilier en janvier dernier, c’est au tour de Nexity d’annoncer un plan de sauvegarde. Leader du marché français avec un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros en 2023, le groupe a annoncé vouloir fortement réduire ses effectifs pour faire face à la crise de l’immobilier

Le promoteur devrait préciser le nombre de postes concernés mi-avril. En attendant, les syndicats craignent des centaines de suppressions de postes sur les 8200 salariés que compte le groupe Nexity. Les recrutements sont gelés depuis un an et certaines branches ont déjà perdu des centaines de postes. 

De son côté, Bouygues Immobilier n’échappe pas à la crise. Son PDG Olivier Roussat a annoncé la couleur en présentant fin février un plan de « redéploiement » des collaborateurs vers d’autres filiales du groupe pour faire face à un chiffre d’affaires en recul de 14%.

Ces PSE interviennent dans un contexte plus général d’effondrement du marché du logement neuf. La Fédération française du bâtiment (FFB) avait annoncé au printemps 2023 la perte de 100 000 à 150 000 pertes d’emplois parmi les promoteurs. Des chiffres inquiétants qui auront inévitablement des conséquences sur les travailleurs et travailleuses des filières de la construction.